La chapelle de l’Institution Sainte Marie

La chapelle de l’Institution Sainte Marie, à la Seyne sur mer, vient de fêter ses 150 ans. Cette chapelle, symbole des valeurs éducatives et religieuses auxquelles nous sommes attachés, est un élément central dans la vie de l’Institution Sainte Marie.

C’est désormais une vieille dame qu’il a fallu restaurer.

Les décors intérieurs étaient très endommagés. L’église a souffert de nombreuses infiltrations d’eau par la toiture et par remontées capillaires. Par endroit, la maçonnerie a tellement subi d’agressions que les plafonds laissaient apparaître la structure en bois de certaines des voûtes. Les peintures intérieures étaient très dégradées. Le plancher s’affaissait et certains des vitraux, fruits de la générosité des familles des premiers élèves, étaient cassés. L’orgue s’est progressivement détérioré.

Les travaux ont démarré, nous entrons dans la deuxième tranche !

L’Association Immobilière Provençale, maître d’ouvrage du projet de rénovation, a du mobiliser des moyens financiers que ses ressources ne lui permettaient pourtant pas. La fondation du Patrimoine apporte sa contribution mais nous faisons appel à votre générosité, Cliquer ici pour obtenir le bulletin de souscription, car l’aide que vous apporterez permettra de couvrir la deuxième tranche des travaux qui recouvre les travaux de peinture qui nécessitent un échafaudage de très grande taille en raison de la hauteur des plafonds, la restauration des vitraux, la remise en état de l’orgue.

Certains d’entre vous ont déjà envoyé leur participation ; l’Association Immobilière Provençale et l’Institution Sainte Marie les en remercient chaleureusement.

L’avancement des travaux

La première tranche s’est concentrée sur la mise aux normes de sécurité et d’accessibilité, les travaux de chauffage et d’électricité et la réfection des sols. Elle s’est achevée en fin d’année 2015.

La deuxième tranche  porte sur la peinture, la sonorisation et l’éclairage, la restauration des vitraux et la création de toilettes aux normes. Elle a démarré en avril 2016 et devrait durer 6 mois.

 

Voici un aperçu illustré et chronologique des différentes étapes du chantier.

 

IMG_0579Juillet 2016 L’échafaudage a été déplacé. Cela permet de voir l’avancée des travaux de peinture et les nouveaux vitraux en place.

Le ciel étoilé illumine le chœur de la chapelle et la teinte chaude des murs l’égaie. Une réussite !IMG_0578

Juin 2016 L’échafaudage va être déplacé ce qui permet de voir le travail effectué par les peintres et le maitre vitrier . La voute et le ciel étoilé, les murs, les nouveaux vitraux.

ciel-pSechaff-pSvitrail

12 mai 2016 La couleur de la voute se précise. Une première couche a été appliquée pour qu’on puisse juger de la couleur sur une grande surface.

 

 

 

25 avril 2016 Mise en place de l’échafaudage

 

 

Début avril 2016 La deuxième tranche des travaux démarre. Sont prévus : La peinture et la restauration des vitraux qui nécessitent la mise en place d’un immense échafaudage, l’éclairage et la sonorisation, la création de toilettes aux normes.

IMG_031818 septembre 2015 Le plancher est terminé, à l’exception d’une ou deux lames qui manquent sur le côté. Le sol de la chapelle est désormais terminé. Les grilles du chauffage sont en place. Les personnes qui ont participé à cette partie des travaux peuvent être fières.

 

 

IMG_03028 septembre 2015 C’est la rentrée pour les enseignants et les élèves mais durant tout l’été les équipes se sont succéder pour faire en sorte que les travaux avancent comme prévu. Le carrelage est entièrement posé devant la porte principale de la chapelle. C’est du beau travail ! Il reste le plancher à poser. Les planches sont entreposées dans un coin. Ça ne devraient plus tarder. Les travaux de chauffage sont presque terminés. Les ouvriers s’activent encore du côté de la chaufferie pour sécuriser les lieux. La sacristie a perdu en volume mais une température agréable dans la chapelle l’hiver vaut bien ce sacrifice…

IMG_02817 juillet 2015 La pose du nouveau carrelage se fait dans un brouillard de poussière avec le bruit de la disqueuse pour musique de fond. Une équipe s’active. Chacun sait ce qu’il a à faire. Tout est coordonné. Ça va vite et c’est du beau travail.

 

9 juin 2015 Le carrelage ancien a été conservé à certains endroits et notamment dans l’allée centrale.IMG_0173 Il cause quelques soucis car il remonte légèrement autour des poteaux. Il vaIMG_0175 falloir en supprimer une partie beaucoup plus importante que prévue. Deuxième problème évoqué, le désamiantage. On a trouvé de l’amiante dans un petit coin de chapelle. Un tuyau qui ne sert plus mais qui va prend une importance toute particulière car c’est une entreprise spécialisée qui va intervenir sur deux weekends. Il est impossible de faire ce type d’opération alors que les enfants sont à proximité de la zone contaminée.

IMG_01632 juin 2015 Aujourd’hui, la pastorale au grand complet participe à la réunion de chantier afin de voir avec les architectes, Michel Lieutaud et Antoine Casteigne, ainsi que l’ensemble des corps de métier concernés les différents points qui la concerne tout particulièrement, à savoir la sonorisation et l’éclairage de la chapelle, l’emplacement du tabernacle et du et des écrans nécessaires aux différentes manifestations qui se déroulent en ce lieu tout au long de l’année scolaire. Au regard des contraintes tant techniques qu’esthétiques, il faudra près de deux heures pour que l’ensemble des participants s’entendent sur ce qui ne paraissait être que détails. C’est au cours de réunions comme celle-ci qu’on comprend l’importance d’anticiper. Les travaux ont commencé depuis tout juste un mois mais il faut déjà penser à tout ce qui fera de cette chapelle un lieu agréable et vivant pour l’ensemble de la communauté éducative de l’Institution Sainte Marie.

IMG_009226 mai 2015 Un énorme trou part de la future chaufferie pour rejoindre Saint Joseph, dans le bras sud du transept. A l’intérieur, des murs en parpaings ont été montés et le béton arrive par brouettées pour solidifier tout ça. Au pied de l’Autel, une autre tranchée est entrain d’être creusée. Il faut penser à tout, passage des gaines pour l’électricité, la sono, avant que soit coulée la dalle. Il faut également réfléchir à l’emplacement du futur tabernacle, des tableaux, du mobilier. Le moindre détail est évoqué afin que les corps de métier puissent intervenir et surtout qu’ils ne soient pas obligés de revenir sur ce qu’ils ont déjà fait. A l’extérieur, la rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite est presque finie.

19 mai 2015 La chapelle est en pleine effervescence. On a du mal à reconnaître l’endroit où tant d’événements ont pu avoir lieu. Des trous et des tranchées dans les coins, un cœur malmené, des gaines qui sortent de partout. En une semaine, on peut déjà voir l’avancée des travaux. La rampe d’accès extérieure est presque finie.Tout le monde s’affaire pour prendre des mesures, mettre à niveau, supprimer des fils, creuser. C’est la deuxième réunion de chantier. On s’explique avec l’architecte autour des plans.

IMG_006012 mai 2015 Monsieur Lieutaud a souhaité réunir tous les corps de métier pour la première réunion de chantier. Il va falloir coordonner et planifier leurs interventions successives ce qui est loin d’être uneIMG_0076 mince affaire. Maçon, plombier, chauffagiste, menuisier ébéniste, électricien puis, dans un deuxième temps, peintre vont se succéder jusqu’à la fin de l’année.Les travaux ont commencé depuis maintenant une semaine. Tout est chamboulé. Dans le cœur le mur qui cachait la porte de la sacristie a été partiellement démoli. Une pièce a été créée, prise justement sur une partie de la sacristie, pour faire la chaufferie. Les ouvriers ont ôté l’ancien parquet. Une partie du carrelage reste qui doit être rénovée. Des tranchées sont creusées. Les boiseries ont été enlevées et mises de côté. L’armature pour une rampe d’accès pour personnes à mobilité réduite est faite. Il va falloir la bétonner.C’est au cours du rangement de tout le mobilier désormais entreposé dans un endroit à l’écart, qu’a été découvert la première pierre de la chapelle, posée en 1861 et qui été cachée aux yeux de tous par des bancs.

Le 23 avril était une journée à marquer d’une (première) pierre blanche pour la chapelle de l’Institution Sainte Marie à La Seyne sur mer.IMG_9946 En effet c’est à cette date qu’a eu lieu la signature des premiers marchés portant sur sa rénovation. Etaient présents le président et la trésorière de l’Association Immobilière Provençale, Jean-Noël Pintard, et Nadine Ruault, le représentant de l’établissement scolaire, Yves Faure, les architectes chargés du suivi des travaux, Michel Lieutaud et son collaborateur Antoine Casteigne ainsi que les différents intervenants choisis pour leur savoir faire.IMG_9956 Cet édifice, dont l’histoire est intrinsèquement liée à celle des Pères maristes en région toulonnaise, a été inauguré en 1863. Il avait besoin d’un bon coup de jeune. Nombreux sont les corps de métier, chauffagistes, électriciens, peintres, menuisiers, maçons, plombiers,… qui vont maintenant se succéder en son chœur. Le montant de l’ensemble des travaux étant fort conséquent, la rénovation de la chapelle est scindée en deux phases. L’A.I.P. a fait appel à la Fondation du Patrimoine qui a ouvert une souscription et participe également au financement. L’appel aux dons est ouvert sur leur site Internet. De généreux donateurs, parmi les anciens élèves de l’établissement scolaire, se sont d’ores et déjà manifestés. Qu’ils en soient remerciés. Une année scolaire sera sans doute nécessaire pour que la chapelle de l’Institution retrouve sa superbe. Rendez-vous en 2016 pour son inauguration.